*

Un doux parfum d'Apocalypse

Cinéma Le Zola
Lundi 20 novembre à 21h

Soirée programmée et présentée par Julien Ronger

Cinéma Le Zola
Lundi 20 novembre à 21h

Soirée programmée et présentée par Julien Ronger

Séance en 16 mm

“Le cinéma expérimental, à n’en pas douter, a fondé une importante facette de sa pertinence sur son incroyable innovation esthétique. Mais cela ne doit pas occulter son aspect fondamentalement politique: le cinéma expérimental est un cinéma politique car il engendre un regard impliqué sur le monde, une prise de position. Les images qu’il véhicule sont porteuses de sens, elles dévoilent un message. Et il en va de même avec l’apocalypse : étymologiquement c’est “lever le voile, révéler”.

Les cinéastes s’aventurent sur les terrains obscurs, s’affrontent aux images souvent insoutenables que notre monde produit constamment. L’expérimental lève ce voile qui nous met face à nos démons. Cette part monstrueuse que le cinéma traditionnel invoque et effleure, utilise parfois plus qu’il ne critique, voire cautionne par son esthétisation. Bien sûr il existe des réalisateurs qui se plongent dans cet abîme, et le cinéma expérimental n’est pas avare de recherche graphique, mais la liberté du cinéma expérimental, détaché des circuits commerciaux traditionnels, lui permet d’aller excaver plus profondément, de montrer les images dans leur véritable dimension et de nous bouleverser. Il lève le voile sur la violence, l’absurdité, nos déviances et les images qui nous abreuvent, nous dégoûtent autant qu’elles nous fascinent. Et il met les voiles aussi, même si le voyage est tumultueux il n’en n’est que plus enrichissant, par sa beauté qui surgit de l’horreur et par ce qu’il nous apprend sur nous-mêmes. On embarque pour ce périple au milieu de ces visions de guerre, des corps mis à mal, de la brutalité et de la monstruosité mais à chaque instant on se laisse chavirer par la poésie que les réalisateurs extirpent de ce magma. Car, finalement, le cinéma expérimental ne lève le voile que sur l’Homme, dans son horreur comme sa beauté.”

Julien Ronger


Remerciements : Christophe Langlade, Light Cone

 

Les Films du programme : Un doux parfum d'Apocalypse

PHOTO OP



Etats-Unis - 1992 - 5' - 16 mm - sonore - Expérimental

Réalisation : Bill Morrison

Voir le détail pour PHOTO OP

L'HISTOIRE DU SOLDAT INCONNU



Belgique - 1931 - 10' - NB - 16 mm - sonore - Expérimental

Réalisation : Henri Störck

Voir le détail pour L'HISTOIRE DU SOLDAT INCONNU

VIET FLAKES



Etats-Unis - 1965 - 9' - couleurs - 16 mm - Expérimental

Réalisation : Carolee Schneemann

Voir le détail pour VIET FLAKES

BLACK TV



Etats-Unis - 1964 - 10' - NB - 16 mm - Expérimental

Réalisation : Aldo Tambellini

Voir le détail pour BLACK TV

FRAGMENTS



Japon - 2016 - 8' - NB - 16 mm - Expérimental

Réalisation : Naoyuki Tsuji

Voir le détail pour FRAGMENTS

HALLO



Autriche - 2006 - 7' - couleurs - 16 mm - Expérimental

Réalisation : Dietmar Brehm

Voir le détail pour HALLO

CHILDREN



Italie - 2008 - 6' - NB - 16 mm - silencieux - Expérimental

Réalisation : Paolo Giogli

Voir le détail pour CHILDREN